Qualité

La Qualité : un outil de pilotage de l’entreprise, orienté client.

Mettre en place une démarche qualité c’est répondre aux besoins du client et donc garantir sa satisfaction (qualité externe) tout en agissant sur l’amélioration du fonctionnement interne de l’entreprise (qualité interne), c’est-à-dire en agissant sur ses processus.

Le principe de base de la qualité est l’amélioration continue, que l’on appelle également Logique PDCA (Plan / Do / Check / Act) :

  • Plan : planifier les actions à mettre en œuvre. Etablir les objectifs, définir les tâches à exécuter
  • Do : faire, réaliser. Exécuter les tâches prévues
  • Check : vérifier les résultats obtenus suite à la mise en œuvre des actions. Mesurer et comparer avec les prévisions
  • Act : agir, corriger, prendre les décisions qui s’imposent. Identifier les causes des dérives entre le réalisé et l’attendu. Identifier les nouveaux points d’intervention, redéfinir les processus si nécessaire

Des gains à tous les niveaux :

  • Instaurer une véritable relation de confiance avec ses Parties Prenantes (clients, fournisseurs)
  • Construire une cohésion d’équipe basée sur une définition clarifiée du rôle de chacun (approche processus)
  • Assurer la pérennité et le développement de l’entreprise grâce à la logique d’amélioration continue

K.LENCIA accompagne les entreprises dans :

  • La maîtrise des processus allant de la définition des différents processus de l’entreprise (processus de réalisation, de management et support) à la cartographie des processus
  • La mise en place de démarche 5S
  • La mise en place du Système de Management de la Qualité (SMQ) permettant de structurer sa démarche
  • La mise en place de la norme ISO 9001 – Version 2015
  • La mise en place de Chaînes de contrôle FSC et / ou PEFC
  • L’externalisation de la fonction QSE : elle permet à l’entreprise de se consacrer pleinement à son métier en nous confiant des fonctions qualité, sécurité et / ou environnement

Elle offre de multiples avantages :

Coûts maîtrisés : grâce à un coût mensuel budgété à travers un contrat de collaboration définissant les conditions d’intervention, les étapes clés et les résultats attendus

Souplesse : interventions de quelques mois à plusieurs années

Réactivité : faire intervenir un prestataire externe permet de prendre le recul nécessaire pour une meilleure évolution de votre système

Sécurité

La santé et la sécurité au travail font partie des préoccupations constantes du chef d’entreprise.

La réglementation est abondante dans ce domaine et elle engage la responsabilité du chef d’entreprise qui se doit de :

  • Garantir de bonnes conditions de travail à ses salariés
  • Assurer un environnement de travail sûr
  • Former et informer ses salariés sur les éventuels risques encourus

Les mesures pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des salariés doivent se baser sur les principes généraux de la prévention, tels que :

  • Eviter les risques
  • Evaluer les risques qui ne peuvent pas être évités
  • Combattre les risques à la source
  • Adapter le travail à l’homme afin de limiter le travail monotone et le travail cadencé
  • Tenir compte de l’état d’évolution de la technique
  • Remplacer ce qui est dangereux par ce qui n’est pas dangereux ou par ce qui est moins dangereux
  • Planifier la prévention en y intégrant notamment la technique, l’organisation et les conditions de travail, les relations sociales, les risques liés au harcèlement moral et au harcèlement sexuel
  • Prendre des mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les mesures de protection individuelle
  • Donner les instructions appropriées aux travailleurs

Pour répondre à ces différentes obligations, nous guidons les entreprises dans :

  • La construction du Document Unique d’Evaluation des Risques Professionnels (DUERP)
  • L’élaboration de Livret d’accueil et de Sécurité d’entreprise
  • La prévention des Risques Psychosociaux (RPS)
  • La mise en place de démarche Qualité de Vie au Travail (QVT)
  • L’intervention en qualité de Référent Sécurité (Articles L4644-1 et R4644-1 et suivants du code du travail : l’employeur doit avoir désigné dans son entreprise, quel que soit le nombre de salariés et le secteur d’activité concerné, « un ou plusieurs salariés compétents pour s’occuper des activités de protection et de prévention des risques professionnels de l’entreprise. »). Il peut faire appel à un IPRP (Intervenant en Prévention des Risques Professionnels) externe.

N° d’enregistrement IPRP : 2016.79.001

Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE)

Définition de la responsabilité sociétale des organisations par la norme ISO 26000 (2010) :

Responsabilité d’une organisation vis-à-vis des impacts de ses décisions et de ses activités sur la société et sur l’environnement, se traduisant par un comportement transparent et éthique qui :

  • Contribue au développement durable y compris à la santé et au bien-être de la société
  • Prend en compte les attentes des Parties Prenantes
  • Respecte les lois en vigueur et est compatible avec les normes internationales
  • Est intégré dans l’ensemble de l’organisation et mis en œuvre dans ses relations

Les bénéfices de l’engagement d’une entreprise dans la RSE sont notoires :

  • Amélioration de l’efficacité : la chasse au gaspillage mise en œuvre en RSE pour lutter contre la surconsommation de ressources a un impact économique immédiatement positif
  • Avantage concurrentiel et nouvelles parts de marché : la RSE se tourne vers l’écoute des Parties Prenantes où l’axe client est très fort. L’engagement de l’entreprise dans des actions RSE va lui permettre d’une part de mieux répondre aux attentes de ses Parties Prenantes et d’autre part d’être ainsi plus compétitive vis-à-vis de ses concurrents (en orientant son offre vers des segments de clientèle sensibles au Développement Durable et en créant des produits correspondants à de nouvelles attentes)

La RSE est un véritable levier de la compétitivité, alors passez le cap ! Engagez-vous vers la RSE, nous vous assistons dans :

  • La réalisation du diagnostic du niveau de maturité de l’entreprise vis-à-vis des différents thèmes abordés par la norme ISO 26000
  • La co-construction d’un plan d’actions et accompagnement à la mise en œuvre
  • L’écoute et la structuration du dialogue avec les Parties Prenantes et la définition de la sphère d’influence de l’entreprise
  • La mise en place d’une démarche d’Achats Durables
  • La structuration de la démarche RSE via l’ISO 26000 ou la labellisation LUCIE
  • La définition d’indicateurs RSE / Développement Durable